Rémy Dugimont (AJA).
J8

Auxerre déroule, Paris enchaîne, première victoire pour Pau

Publié le 24/10/2020 à 21:03 - LFP

Partager

Une pluie de buts s'est abattue sur la suite de la 8e journée de Ligue 2 BKT ce samedi soir avec 7 rencontres, qui ont notamment vu l'AJ Auxerre, le Paris FC et le Toulouse FC s’imposer dans la première partie de tableau.

Après la victoire du SM Caen face à l'EA Guingamp (1-0) plus tôt ce samedi, la 8e journée de Ligue 2 BKT s’est poursuivie avec les 7 rencontres de la soirée et pas moins de 20 buts inscrits : Auxerre a dominé Chambly (4-0) ; le Paris FC s’est imposé à Châteauroux (1-2) ; Toulouse l’a emporté face à Rodez (3-0) ; Pau a décroché sa première victoire contre Niort (4-1) ; Le Havre a brillé à Dunkerque (0-1) ; l’AC Ajaccio est sorti vainqueur de son match contre Clermont (0-2) et Troyes et Valenciennes se sont quittés sur un match nul (1-1), tandis que la rencontre entre le Grenoble Foot 38 et l’AS Nancy Lorraine a été reportée en raison de plusieurs cas de Covid-19 au sein de l’effectif grenoblois.

Un Mickaël Le Bihan étincelant porte l’AJA

Battu par Guingamp lundi soir (2-0), l’AJ Auxerre s’est vengé sur le FC Chamby Oise (4-0). Mickaël Le Bihan a ouvert la marque de la tête sur corner (17e), confirmant ainsi son statut de meilleur buteur du championnat. A peine quelques minutes plus tard, Rémy Dugimont a également marqué (20e), juste avant que Le Bihan récidive de la tête (30e) à la demi-heure de jeu. Dès l’entame de la deuxième période, l’ancien Havrais s'est offert un 3e but (49e), permettant à son équipe de largement s'imposer.

Le Paris FC s’est fait peur mais a décroché une nouvelle victoire sur le terrain de Châteauroux (1-2) et conserve donc sa place de leader du championnat. Après avoir concédé un pénalty, transformé par Gaëtan Laura (20e), Ibrahima Cissé a ensuite inscrit un but contre son camp (31e). Romain Grange est venu réduire l’écart et redonner de l’espoir aux Castelroussins avant la pause (45e+3), mais les Franciliens sont restés solides jusqu'au bout et repartent donc avec les trois points.

Alors que les deux équipes s’affrontaient pour la première fois en compétition officielle et inaugurait un nouveau derby, le Toulouse FC l’a emporté face au Rodez Aveyron Football (3-0). Les Violets ont ouvert le score avant le quart-d’heure de jeu grâce à une reprise en première intention de Brecht Dejaegere (13e), puis en deuxième mi-temps, Kelvin Amian a profité d’un poteau rentrant pour faire le break sur son beau coup franc à l’entrée de la surface (56e). En toute fin de match, Stijn Spierings est venu enfoncer le clou en transformant un pénalty dans le temps additionnel (90e+5).

Premier succès renversant pour les Palois

Mené après moins d’un quart-d’heure de jeu, le Pau FC a réussi à renverser la situation et à décrocher sa première victoire de la saison face à un Chamois Niortais FC réduit à 10 (4-1). Alors que Brahima Doukansy a ouvert le score (14e), Niort a ensuite continué la rencontre à 10 contre 11 après l’expulsion d’Issouf Paro (20e). Profitant de leur supériorité numérique, les Palois sont parvenus à égaliser grâce à Ebenezer Assifuah (38e), puis Cheikh Sabaly leur a ensuite permis de prendre l’avantage juste avant la mi-temps (45e). En fin de match, le joueur sénégalais s’est offert un doublé en fin de match (81e), avant que Romain Armand vienne parachever ce premier succès en professionnel dans le temps additionnel (90e+1).

Joli coup de l’AC Ajaccio sur la pelouse du Clermont Foot 63 (0-2). Alors que les deux équipes n’ont pas réussi à faire la différence en première mi-temps, les Corses ont pu compter sur des pénaltys en seconde période pour s’imposer : un premier, transformé par Gaëtan Courtet quelques minutes après le retour des vestiaires (54e), puis un autre en fin de rencontre, transformé par Riad Nouri (90e).

Avec sa victoire contre l’USL Dunkerque (0-1), le Havre AC entame sa remontée au classement. Après une frappe sur la barre transversale et un cafouillage au milieu de la surface, le ballon est arrivé dans les pieds d’Hervé Bazile, qui l’a propulsé au fond du but (26e) et ainsi permis à son équipe de l’emporter.

Malgré son infériorité numérique dès les premières minutes du match, l’ESTAC Troyes est parvenu à résister au Valenciennes FC (1-1). Après l’expulsion de Yoann Salmier (3e), les Troyens se sont retrouvés à 10 contre 11, puis ont ensuite concédé un pénalty, transformé par Teddy Chevalier (8e), mais ont su réagir quelques minutes plus tard avec une égalisation de Yoann Touzghar (16e). Finalement, les deux formations se sont quittés sur un score de parité et devront se contenter du point du match nul.